UNE RÉELLE DÉMOCRATIE SCOLAIRE

Parce que les lycéens sont les futurs citoyens de notre pays, nous pensons qu’il est primordial d’enraciner les valeurs de la démocratie au coeur même de l’Education Nationale.

 

Il s’agirait par exemple de valoriser la démocratie lycéenne à travers les programmes scolaires. De même que le fonctionnement des institutions de la Ve République est enseigné aux élèves en Enseignement Moral et Civique (EMC), nous pensons qu’il est essentiel de promouvoir les instances qui sont les plus proches de nous. Intégrer la démocratie scolaire au programme d’EMC de seconde serait donc une manière de mettre en lumière les différents processus électoraux de la démocratie lycéenne, dont les instances (CVL, CAVL, CNVL…) sont, à notre sens, beaucoup trop méconnues.

 

Cela passe aussi, selon nous, par la valorisation des valeurs de l’engagement au sein de l’Education Nationale. Qu’il soit intra ou extrascolaire, l’engagement lycéen est avant tout l’assurance d’un investissement sincère et complet au service des autres. Il permet en outre le développement de nombreuses compétences et aptitudes, en termes d’organisation, d’argumentation et de rédaction mais aussi au niveau du travail de groupe, de l’écoute et de l’esprit critique.

 

Ainsi, pour permettre aux lycéens qui le souhaitent de s’engager au sein de leurs établissements, nous pensons que l’accès aux instances de la vie lycéenne doit être garanti pour tous. Nous souhaitons en ce sens créer un espace de parole et de propositions pour les milliers de lycéens qui n’en ont pas encore (lycées privés, lycées rattachés à un vice-rectorat, lycées français de l’étranger…) afin que chacun puisse pouvoir s’exprimer et faire porter ses revendications.

 

D’autre part, si deux millions d’élèves fréquentent les lycées français, ils ne sont que 4 à pouvoir les représenter au Conseil Supérieur de l’Education (CSE). Ce chiffre, à notre sens dérisoire par rapport au nombre de lycéens, ne permet pas d’exprimer la pluralité de nos opinions. C’est pourquoi nous proposons d’augmenter de 4 à 6 le nombre de sièges accordés aux représentants des lycéens au CSE, afin de rééquilibrer la composition de cette instance. 

 

Il nous semble également important de permettre aux élus CAVL et/ou CNVL d’assister au comité de suivi de la réforme du baccalauréat 2021, y compris au groupe de travail sur la voie technologique et celui sur la voie professionnelle ; ainsi que de dédier des sièges à des représentants lycéens au Conseil Supérieur des Programmes (CSP), car en tant que premiers concernés par ces réformes, nous pensons avoir le droit de participer à leur construction.

 

Par l'ensemble de ces propositions, fruit d'une mûre réflexion entre plus d'une centaine de participants, « Les Lycéens ! » souhaitent s’engager à valoriser et à promouvoir la démocratie scolaire, afin de la renforcer, et de lui donner un véritable sens.

 

#NousLycéens